02:51

" Rêves d'enfants. "

Je suis allongé dans le sable, Nina au dessus de moi agite les bras en rigolant. Nina c'est ma meilleure copine. Et ça me fait un drôle de truc dans le ventre à chaque fois qu'elle me touche. Un truc qui fait du bien. Et c'est pour ça qu'une après-midi avec elle, c'est mieux qu'une après-midi avec les copains. Elle a cette façon de me regarder qui la rend irrésistible. J'ai appris ce mot hier, "quand on ne peut pas résister à quelqu'un." et Nina, je lui refuse pas grand chose. Là, elle veut jouer au docteur. Alors je suis couché sur le sable, car c'est sa table de médecin, et je fais le patient. Comme elle m'a dit.

" Nina c'est mes pansements ça, t'as pas le droit !" protestais-je.

" Trouver c'est garder !" répliqua-t-elle.

Elle m'a prit les pansements Disney que maman m'avait acheté, je les aime bien ceux-là. Mais elle, je l'aime encore plus. Alors tant pis.

" Arrêtez de bouger. Je vais vous examiner le cœur. " me dit-elle d'une voix très sérieuse.

Le cœur c'est un truc que les filles elles adorent. Moi, tout ce que je sais, c'est que le mien il bat très fort quand Nina est là. Je l'entends cogner dans ma poitrine, et j'ai peur qu'elle s'en aperçoive. Est-ce que je suis vraiment malade ?

" Oulala monsieur, mais votre cœur il a un bleu ! Il va falloir soigner tout ça. "

Je vois ses yeux rirent en silence. Elle prend un pansement avec Donald dessus et me le colle entre les poumons. Pourquoi mon ventre il veut s'envoler ? Ses doigts appuient très fort sur ma peau, j'aimerais qu'elle reste comme ça toute la vie. Ses cheveux me tombent sur la figure et me chatouillent le nez. Et mon cœur qui accélère, qui accélère. J'espère qu'il va pas éclater, on aurait pas assez de pansements pour tout recoller.

" Et voilà monsieur, vous voilà comme neuf. " déclara-t-elle avec fierté.

" Déjà ? " répondis-je, déçus.

"Oui ! Docteur Nina, rapide et efficace ! "

***

Rapide et efficace. 15 ans après me voilà fiancé avec ce médecin aux boucles blondes. Elle est couchée contre moi, dans cette chambre d'hôtel miteuse, et je l'observe depuis un bon quart d'heure. Ses yeux noisettes n'ont pas changé, sa bouche est restée fine, mais son visage a murit. Elle a gardé la fraicheur de l'innocence, la beauté de celle qui refuse de grandir. C'est un charme que le temps n'efface pas. Je la vois se réveiller doucement.

" Hey, toi... "

Elle me frôle la joue, et je sens mon ventre qui recommence à s'élever. Des milliers de papillons prennent leur envol à l'intérieur. Quinze ans que je plane ainsi à chaque geste et que je ne m'en lasse pas. C'est mieux que la drogue, mieux que la cocaïne, l'alcool, la clope, le sexe, la bière, mieux que le foot, Clara morgane, et Claudia shiffer. Mieux que la vie. C'est mieux que tout.

"Tu m'as volé mon cœur ce jour là, dans le bac à sable, hin ? "

Elle me regarde. J'arrive pas à résister à ce regard-là. Il me traverse, me possède, il m'emprisonne dans ses paupières. Elle s'approche de moi, et souffle dans mon oreille :

" Trouver c'est garder. "

Je sens encore les grains de sable contre ma peau, l'odeur des glaces vendues sur la place, je vois le soleil éclatant vivre dans ses cheveux, j'entends le rire de Nina me transperçant le torse.

" J'ai un peu mal, là, entre les poumons..." murmurais-je.


" Tu préfères Mickey ou Dingo ? "


Texte léger pour m'échapper de la chaleur étouffante.

1 commentaires:

quentin a dit…

^^ j'aime beaucoup celui-ci =) il est très mignon =D